Le Gast, rhumerie de passion

6 février 2018

Entre Ménilmontant et Parmentier, nous avons poussé la porte du bar, le Gast. Quoi de bien spécial, nous direz-vous… Des bars, il y en a à foison dans ce quartier tumultueux. Qu’est-ce que le Gast a de particulier parmi toutes les autres tavernes proches d’Oberkampf ? C’est simple, le Gast est le rayon de soleil de la rue Crespin du Gast.

La semaine, Léon nous accueille avec le sourire, le shaker à la main et les bouteilles de rhum derrière lui. Et oui, le Gast est un bar spécialisé dans le rhum agricole, aussi appelé « rhum z’habitant », alcool produit à partir de la canne à sucre, par opposition au rhum de mélasse. Pour les détails, on vous laisse poser vos questions à Léon, il se fera un plaisir de tout vous expliquer et de vous raconter les anecdotes les plus folles de chaque distillerie. Au-delà des rhums connus du grand public, Léon possède des rhums vieux plus confidentiels qui ne datent pas d’hier mais aussi des rhums arrangés par ses soins.

 

 

Le Gast existe depuis l’an 2000 et beaucoup de choses ont changé en 18 ans. Ici, on mise sur l’authentique et la simplicité sans chichi. Pour l’histoire, au départ, le Gast était un bar comme on en trouve à chaque coin de rue, sans réelle spécificité. Entre 2005 et 2009, Léon y était déjà présent en tant que barmaid avant de partir pour une autre vie à Berlin. C’est en 2012 qu’il revient au Gast mais cette fois-ci en tant qu’associé et avec l’idée d’y faire découvrir aux habitués le rhum agricole sous toutes ses facettes. Pari gagnant !

Alors que déguste-t-on au Gast ? À la carte, des cocktails classiques évidemment, mais surtout des compositions originales imaginées et travaillées méticuleusement par Léon. On retrouve 11 cocktails, dont 4 sans alcool, aux noms à l’histoire bien particulière comme le Dallas in your glass ou encore le TrinityUne vraie carte de mixologie qui permet de découvrir des saveurs et des associations inédites. On vous partage la recette de notre préféré pour vous donner une idée. Pour les amoureux de breuvages amers, on vous conseille le succulent I shot the shérif. Il vous faudra du rhum infusé à l’huile de chanvre, du shrubb – une liqueur à base d’écorces d’orange, du jus de citron, du jus de canne et de la liqueur de bitter. Faites-nous confiance !

 

 

 

Désormais, le Gast a ses propres rendez-vous. Le mardi, venez faire votre marché grâce aux producteurs de la Ruche qui dit oui ! Le jeudi, c’est afterwork. Léon cuisine des plats dans la pure tradition créole : colombo de poulet, fricassée de chatrou… À cette occasion, on se retrouve en petit comité, comme un rendez-vous entre copains, pour siroter un délicieux cocktail en humant l’odeur des plats qui mijotent encore sur le feu. Attention, les places sont limitées, pensez à vite réserver.

 

 

Au Gast, on découvre les particularités du rhum agricole et le travail minutieux de la mixologie, comme on le voit rarement à Paris. Alors, on s’y retrouve jeudi soir prochain autour d’un rougail saucisse ? ;)

 
 

Bar le Gast
5 rue Crespin du Gast, 75011 Paris
M2 – Ménilmontant ou M3 Rue Saint-Maur
Mardi de 18h à 20h, mercredi et jeudi de 17h à 02h, vendredi et samedi de 18h à 04h30.
Fermeture les lundis et dimanches.