Gustave Moreau : sa maison, son musée et son œuvre

23 octobre 2014

Dernièrement, nous avons visité le tout particulier Musée national Gustave Moreau. Musée ? Oui, mais pas seulement. Il conserve certes près de 25 000 œuvres et, après notre visite, nous pouvons affirmer qu’il s’agit d’un véritable cabinet de curiosités.

 

L’ambiance du Musée Gustave Moreau est tout à fait atypique. Alors que le 1er étage nous emmène dans l’intimité du maître, les 2ème et 3ème paliers nous font découvrir le goût de cet artiste, dessinateur, peintre, sculpteur et graveur

 

 

Notre visite débute dans une atmosphère calfeutrée où nous déambulons de pièces en pièces, plus exiguës et chargées en décorations les unes que les autres. Ce « petit musée sentimental » comme s’amusait à le caractériser Montesquiou – homme de lettres, fidèle ami de Gustave Moreau et protégé de Napoléon III – conserve surtout les vestiges de la maison familiale de l’artiste. Le premier étage nous présente ses souvenirs familiaux les plus précieux : mobiliers, œuvres d’art, portraits de famille, livres, céramiques…

 

Les espaces de vie ont été reconstitués quasiment à l’identique et nous permettent d’avoir une idée assez précise des modes de vie dans la seconde moitié du XIXème siècle. En 1895, Moreau fait appel à l’architecte Albert Lafon pour agrandir cet hôtel particulier. Afin de découvrir son travail, il suffit de grimper les escaliers pour découvrir une atmosphère tout à fait différente. Cette fois-ci la hauteur sous plafonds est renversante : 5,50 m !

 

Nous ne savons plus où regarder face à la profusion de toiles, aux dimensions exceptionnelles, accrochées sur des murs rouges typiques du Second Empire, et baignées par la lumière qui traverse les grandes baies vitrées du bâtiment. Pièce maîtresse de ces modifications architecturales : l’escalier en spirale réalisé en fer forgé est remarquable !
 

 

Lors de notre visite, les salles du rez-de-chaussé n’étaient malheureusement pas accessibles au public. Pendant plus d’un an de travaux de rénovation et d’extension en sous-sol, le musée Gustave Moreau a réorganisé la demeure du peintre, s’attachant à restituer le projet muséal que l’artiste exprimait au soir de sa vie, fixé notamment dans ses dernières volontés en 1897 :
 

« […] garder toujours – ce serait mon vœu le plus cher – ou au moins aussi longtemps que possible, cette collection, en lui conservant son caractère d’ensemble qui permette toujours de constater la somme de travail et d’efforts de l’artiste pendant sa vie.»
 

D’après le communiqué du Ministère de la Culture et de la Communication, les travaux se sont effectués dans le respect le plus total du lieu. Il était indispensable d’être en conformité avec le musée tel qu’il se présentait lors de son ouverture en 1903.

 

Musée national Gustave Moreau
14 rue de La Rochefoucauld, 75009 Paris
Métro 12 – Trinité
Ouvert tous les jours sauf mardi, de 10h à 12h45 et de 14h à 17h15