Atelier Stories – Un art store qui nous ouvre les portes des ateliers d’artistes

4 juin 2019

Tout nouveau sur la toile, Atelier Stories n’est pas un art store comme les autres. Chaque mois, il met en lumière un artiste et nous invite à pousser la porte de son atelier. C’est l’occasion de faire une rencontre et de s’immiscer dans un univers créatif intime et habituellement clos. Nous avons rencontré Alexandra Romy, la créatrice de ce concept qui souhaite démocratiser l’achat d’œuvres d’art contemporain et surtout créer du lien entre les artistes et leur public pour ramener l’émotion et le partage au cœur du marché de l’art.

 


Claire Illi, photographe en charge du storytelling visuel chez Atelier Stories © Claire Illi
 

Comment est né le projet Atelier Stories et quelle est son ambition ?

C’est une question qu’on me pose souvent, à laquelle j’ai de la peine à répondre. Je dirais que tout a commencé durant ma formation à Drouot. Le directeur de cette formation est passionné par les artisans d’art et nous faisait régulièrement visiter des ateliers d’orfèvrerie, de restaurateurs de meubles, et j’en passe. Lors de chaque visite j’étais ébahie et complètement passionnée par ce qui se passait, par la création et la rencontre avec l’artisan. J’ai voulu faire partager cette magie. J’ai décidé de mettre en avant la création contemporaine car j’aime le contact avec les artistes, surtout les artistes émergents. J’aime discuter avec les artistes car cela m’inspire. Les artistes ont une vision particulière de voir le monde et je pense que cet échange est très intéressant et important. J’essaie de mettre cela en avant à travers les interviews que je fais. J’ai créé Atelier Stories car c’est l’outil que j’aurais voulu utiliser pour commencer à collectionner. Pour moi, l’œuvre en elle-même ne suffit pas, j’ai besoin de rencontrer l’artiste et de voir le processus de création. J’ai besoin du relationnel et je pense que l’œuvre n’a que plus de valeur affective après la rencontre avec l’artiste.

 

Emmanuelle Roule © Claire Illi
 

De quelle façon sélectionnez-vous les artistes mis en avant chaque mois sur Atelier Story ?

Ha! C’est une histoire différente pour chaque artiste. Je dirais que tout part d’une rencontre, avec plus ou moins de hasard. Ce qui est important pour moi c’est de sélectionner des artistes qui, en plus d’avoir une pratique qui m’intéresse, ont envie de générosité et de rencontre. J’essaie aussi de sélectionner des artistes qui ont une pratique différente pour que chacun garde son terrain de jeu. Je n’ai toutefois pas de limite, le travail présenté passe du design textile à la photographie en passant par la sculpture ou la peinture, la céramique. J’aime surprendre.

 

Qu’est-ce que l’atelier d’artiste symbolise pour vous et pourquoi est-il important de pousser sa porte ?

L’atelier c’est l’endroit où tout se passe. C’est une atmosphère, une histoire. C’est un lieu intime pour l’artiste. La rencontre y est différente, plus calme. Je pense que c’est important d’y pénétrer pour comprendre l’univers de l’artiste et créer un lien. C’est aussi assez mystérieux. Le plus facile reste vraiment de venir voir!

 

Marguerite Piard © Claire Illi
 

Vous êtes vous-même collectionneuse, quelles sont les premiers artistes qui vous ont fait craquer ?

Les artistes d’Atelier Stories! Ma première pièce est une sérigraphie de Margaux Derhy, elle me l’a offerte après une exposition à laquelle j’ai collaboré en juin 2018. La dernière que j’ai acheté est une toile de Zoé de Soumagnat, qui s’appelle Blush. C’est la première toile que je m’offre, pour mes 30 ans. Acheter de l’art, peut faire un peu peur au début, mais dès qu’on saute le pas, c’est difficile de s’arrêter. L’art ne devrait pas être réservé à une élite, acheter des artistes plus jeunes le rend aussi plus abordable. J’aime l’idée qu’acheter des œuvres aux jeunes artistes constitue une forme de mécénat, je pense que c’est important de soutenir la nouvelle création.

 

Avez-vous de bonnes adresses parisiennes pour découvrir des œuvres contemporaines ?

Oui! La galerie Chloé Salgado est une galerie que j’adore, Chloé met en avant des jeunes artistes internationaux toujours très intéressants. Il y a aussi la galerie du Crous qui est un espace consacré à la promotion de jeunes artistes. Et bien sûr je ne manque jamais l’exposition des félicités des Beaux-Arts qui a lieu en juin chaque année.

 

Zoé de Soumagnat © Claire Illi
 

Ateliers Stories