10 lieux culturels où passer la Fête de la musique 2018

12 juin 2018

Comme tous les ans, vous avez envie d’arpenter les rues parisiennes à la découverte de nouveaux groupes et styles musicaux pour la Fête de la musique. Mais comme tous les ans, vous ne savez pas par où commencer votre itinéraire… Heureusement nous sommes là pour vous aider à faire votre choix et nous avons sélectionné 10 lieux culturels où passer votre jeudi 21 juin, une Fête de la musique décalée et originale !
 

Carte-FDM18
 

 /   Paris Rive Droite   \ 
 

• Médiathèque Marguerite Duras •

À l’occasion de la Fête de la musique, la médiathèque Marguerite Duras invite Les Musi’Terriens pour une soirée festive. De 19h30 à 22h, passez une soirée au son des Musiques Actuelles du monde grâce à l’Ensemble des Musiques de l’Est dirigé par Awena Burgess et Le Grand choeur des Faitouch’ dirigé par Marianne Feder , accompagné par Vincent Muller à la guitare.

 

• Devant le Carreau du Temple •

Comme la Fête de la musique se vit dans la rue, c’est devant le Carreau du Temple (rue Perrée) que la Fanfare au Carreau, dirigée par Fidel Fourneyron, tromboniste et tubiste de l’Orchestre National de Jazz, jouera dès 18h les morceaux de son répertoire.

Plus tard, à partir de 19h30, vous pourrez découvrir une performance du vidéaste et performer Romain Al’l autour de son programme « Europa Oslo » : une immersion en musique et en image en plein coeur de la capitale norvégienne.

 

 

• Musée des arts et métiers •

Sur le parvis du musée des Arts et Métiers, c’est le groupe les Zébulons qui vous fera danser le temps d’un concert alliant swing, folk et rythmiques néo-traditionnelles. C’est Gaëlle Dos Santos, accordéoniste diatonique, qui dirige toute la petite troupe pour créer un bal populaire et entraînant.En piste !

 

• Festival 36H à l’Eglise Saint-Eustache •

A l’Eglise Saint-Eustache, la Fête de la musique s’annonce plutôt longue. Ce n’est plus le temps d’une soirée, mais bien 36 heures d’affilées qu’on vous propose des festivités musicales. Projet porté par la communauté paroissiale de Saint-Eustache, 2018 fêtera la 13e édition de ce festival original. Au programme : choeurs lyriques, orgue, claviers, samples et batteries se côtoient et diffusent des sons à travers la majestueuse voûte de l’édifice sacré attenant aux Halles.

 

 

• Musée Jean-Jacques Henner •

Ici, c’est dès 12h que l’on fête la musique dans le jardin d’hiver du musée Jean-Jacques Henner avec les concerts classiques et masterclass des élèves du conservatoire Debussy (Paris 17e). On attend surtout avec impatience le concert de musique traditionnelle iranienne du musicien Parastou Khandanifoumani et de la chanteuse Yekta Etemadi, en partenariat avec l’association Artestan.

 
 

 /   Paris Rive Gauche   \ 

 

• Institut Culturel d’Italie •

Une fois de plus, l’Institut culturel d’Italie accueille pour sa Fête de la musique les jeunes élèves de chant lyrique du département de musique de l’Accademia Teatro alla Scala. À l’occasion du 150e anniversaire de la mort de Gioacchino Rossini, on célèbre son oeuvre avec l’interprétation d’une sélection de cavatines, duos et trios extraits du Barbier de Séville. Une soirée délicieuse pour les amoureux du chant lyrique. Attention, l’entrée est libre dès 19h mais pensez à réserver votre place.

 

 

• Centre culturel irlandais •

On renouvelle le rendez-vous avec le Centre culturel irlandais pour une soirée festive et chaleureuse. Cette année, ce sont 3 artistes de la nouvelle scène musicale irlandaise qui feront travailler notre déhanché. D’abord Katie Laffan avec son célèbre hymne disco alternatif « Tastemaker », puis le groupe Cúig dont les titres mélangeant sonorités traditionnelles et modernisme ambiant. Enfin ce sont les deux rappeurs et le DJ du Rusangano Family qui clôturent la soirée dans une ambiance afrobeat, électro et soul.

 

 

• Collège des Bernardins •

Traditionnellement consacrée aux musiques du monde, la Fête de la musique du Collège des Bernardins invite cette année l’ensemble Sirba réuni en quintette pour l’occasion. Ce concert propose un voyage musical au cœur de l’âme yiddish, autour des mélodies traditionnelles aux influences slaves balkaniques et orientales.

 

 

• Institut du monde arabe •

Ce 21 juin rimera avec ouverture et éclectisme à l’Institut du monde arabe. La soirée démarre en trombe avec l’orchestre Démos et son dispositif d’éducation musicale et orchestrale à vocation sociale. Ensuite les artistes s’enchaîneront jusqu’à 00h30 pour célébrer la musique et la danse dans ses infinies variétés : DJ Nadbil, Issa alias I2S, Les Tambours de Kabylie, Qaïss, l’Orchestre Gaby, de la musique arabo-andalouse, Les Tambours de Kabylie (déambulation sur le parvis), des Battle IMA (breakdance, hip-hop…) et Fouzi Raïlover.

 

© Carolin Saage ; © Bertrand Gaudillère/Item ; © D.R

 

• Musée de l’Histoire de l’Immigration •

Le temps d’une soirée, le musée de l’Histoire de l’Immigration nous plonge au coeur des fêtes balkaniques avec l’explosif Živeli Orkestar et sa chanteuse à la voix sensuelle Suzana Djordjevic. Dès 18h, ces musiciens s’emparent du lieu pour partager leur hymne à la vie sur fond de guitares saturées et mélodies cuivrées puissantes. Puis vers 19h, ne manquez pas l’unique DJ tsigane de France, Rrom’n Roll. Transe musicale assurée !

 

 
 

• Notre carte Fête de la musique 2018 •
Médiathèque Marguerite Duras
Carreau du Temple
Musée des arts et métiers
Festival 36h à l’Eglise Saint-Eustache
Musée Henner
Institut Culturel d’Italie
Centre culturel irlandais
Collège des Bernardins
Institut du monde arabe
Musée de l’Histoire de l’Immigration